Touches d'accesibilité

Le 3 août, Nelly à St-Amand-de-Vergt pour une soirée...

27 juillet 2012

Dans le cadre du XXXIVe Festival de musique de St-Amand-de-Vergt, Nelly exposera des toiles et des graphismes. La soirée débutera à 21h avec le trio Hastir qui interprètera Haydn, Rihm et Mendelssohn.

(St-Amand-de-Vergt est situé entre Périgueux et Bergerac)

 

Juin, juillet... à la Couronne. 16.

18 juin 2012

Trois toiles de Nelly sont actuellement à l’exposition “Intemporéel” organisée par Catherine Alexandre à l’abbaye de la Couronne près d’Angoulême. Le thème est : Pays-sages et pas-sages
du 15 juin au 29 juillet 2012.

 

Nelly à la médiathèque de Prigonrieux. 24. (15 avril - 15 mai 2012)

16 mai 2012

Chaque être humain suit son chemin, façonne son destin… La peinture, elle, cette Grande Dame, ne se laisse pas facilement dompter. Aussi j’apprends à vivre le bonheur, l‘échec ou le rêve chaque fois que je prends le pinceau dans mes mains…

Ce projet est une forme de réflexion, un regard posé sur le paysage, compagnon du quotidien de notre vie. Citadins ou ruraux, nous sommes contraints de le rencontrer, de le voir et de le créer en permanence.

Les textes de Michel Testut tissent une toile imaginaire, ils subliment l’essentiel dans une poésie spontanée. Ils évoquent une beauté intemporelle, celle de notre Terra. Avec des mots…

J’ai puisé les mots dans son livre pour partager avec vous le plaisir de cette lecture liée aux valeurs visuelles, à la contemplation, à la subtilité de l’expression.

Je voulais raconter le paysage, je voulais le faire à partir des textes de Michel Testut, sa poésie, son engagement… c’est fait !

Je veux, aussi, remercier Albert Rameix, Monique Lavergne, Émeline et toute l‘équipe de la médiathèque de m’avoir permis d’utiliser ce magnifique espace d’exposition… (texte : Nelly Vranceanu)
(photo : Nelly et Michel Testut, écrivain, auteur de Paysage attention fragile)

… paysages pourvoyeurs d’images
… ce corbeau esseulé à la cime d’un noyer
qui semble convoquer le renard…
… ce busard immobile et vigilant
le gardien farouche d’un palais aux murailles d’air
… l’alignement des andins et le parfum inouï des foins
cet homme un peu voûté
poussant une brouette sur le chemin,
la vieille qui lui sourit…
signes intemporels et renaissant quotidiennement
Et pourtant c’est tout cela que l’on est peut-être sur le point de sacrifier à la folie des temps.
Michel Testut – PAYSAGES ATTENTION FRAGILE (page 50)

Jean Michel Linfort, auteur de “Périgord des peintres” (Edition Fanlac) est venu animer une causerie en compagnie de Nelly. Un émouvant moment de partage où il fut question de l’histoire de la peinture en Périgord et de la place que Nelly y tient !

 

Nelly expose au 80e Salon Biennal de la Société des Beaux-Arts du Périgord

16 octobre 2011

Pour Nelly, c’est une première ! Elle vous donne rendez-vous le 28 octobre à 18h,
au Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord – 22 cours Tourny – Périgueux.

L’exposition se tiendra du 29 octobre au 13 novembre…

Vous voir au vernissage serait un plaisir !

 

Nelly au Festival FACTURA

2 octobre 2011

FACTURA est un Festival International d’Art Contemporain qui se tient chaque année depuis cinq ans à Villefranche-de-Lonchat. Là où le département de la Dordogne et celui de la Gironde se font des politesses ! Un festival organisé par le peintre belge Serge de Backer qui, pour l’occasion, utilise à merveille son carnet d’adresses d’artistes internationaux.

Nelly exposera du 7 au 23 octobre.
Le vernissage aura lieu le vendredi 7 octobre à 19h au Château de Mondésir à Villefranche-de-Lonchat.

 

Un mouvement qui enlève et élève...

26 avril 2010

La vocation de Nelly Vrânceanu pour les sujets emprunts d’un esprit romantique qu’elle évoque avec mélancolie et contemplation est une évidence. Dans ses paysages, Nelly souhaite exprimer le mouvement de l’élévation de l‘âme. Un mouvement qui enlève et élève l’Homme prêt à entrer en relation avec le tableau…  
De ses toiles, l’oeil perçoit des lumières improbables émanant de l’intérieur du tableau, qui n‘éclairent pas mais qui au final éblouissent et accentuent la mise en scène du sujet.
La métaphysique qui transparaît dans ses toiles envisage l’impossible, par le rapport entre le beau apparent, la réalité et une aspiration personnelle, comme une synthèse entre le réel et l’idéal. On rencontre dans la trace des pinceaux, la topographie d’une émotion frénétique et vibrante…

 

Au-delà de la couleur, les mots

10 janvier 2010

L’herbe
Je pétris la couleur de l’herbe de Dordogne comme je pétrirais une drogue. Amère et épuisante, gonflée de goûts et d’hallucinations, elle pénètre l’image de ma peinture en remplissant le vide d’un arôme subtil. Elle est partout présente sous les arbres qui frémissent. Elle descend les falaises et monte les vallons, elle se cache dans les colonies d’arbustes aux armures d‘épines. Elle évoque un état confus d’apesanteur, une intemporalité sacrée. Dans le silence profond, les brins d’herbe se bercent en se remémorant leur histoire.

L’arbre
Pour les uns c’est une métaphore, pour les autres des bûches pour le feu.
La feuille,
Un vert éparpillé entre les branches qui a coulé sur mes mots, sur mon âme et a teinté mes aspirations.
Dans son élégance brute, l’arbre est un décor offert par la Nature,
Dans son ombre, je chine des rêves et des rayons de soleil tissés entre ses branches.
Même mort, il reste une forme expressive de vie.

 

Cuvintele de dupa culoare...

10 janvier 2010

Iarba
Mestec culorile ierbilor din Dordogne ca pe-un drog.Amara si epuizanta,plina de gust si halucinatie strabate imaginea picturilor umplind vidul de arome.E peste tot, sub arborii ce-si freamata culorile,coboara pe pante,urca povirnisuri,se ascunde printre coloniile de arbusti in armura de spini,evocind o stare confuza de zbor, intemporalitate sacra.
In tacerea lor profunda, firele de iarba isi leagana povestea…

Arborele
Pentru unii metafora-pentru altii lemn de foc.
Frunza,
Verde rasfirat printre ramuri,mi-a curs pe cuvinte,pe suflet,mi-a inverzit dorul.
In eleganta bruta e un decor gratuit oferit de Natura.
In umbra arborelui culeg vise si razele de soare tesute intre ramuri.
Arborele ramine o expresiva forma a vietii de dupa moarte.

 

Un an déjà ! Un an... déjà ?

7 septembre 2008

Voilà un an que Nelly promène ses pinceaux dans les sous-bois et les villages du Périgord et du Limousin. C‘était au début du mois de septembre, quand l‘été commence à s’effriter et que les lumières d’automne pointent le bout de leur nez. Les brumes inquiétantes qui n’en finissent pas de se lever, les nuages boursouflés qui dansent comme des ballons de baudruche, les prés humides qui flaquent sous le pas des bottes et les silhouettes des arbres qui peu à peu apparaissent au grès des coup de vent… voilà ce qui pousse Nelly à repartir sur les chemins. Si l‘été est plutôt consacré aux expositions et à la participation à la vie publique, l’automne est plus propice à la création.
Quoi qu’il en soit, cette année fut formidablement bien remplie et porteuse de projets. Certains réalisés, comme la présence permanente à la Galerie le 5 de Ribérac, ou l’exposition d’un mois au château de Jumilhac-le-Grand, d’autres à concrétiser pour mieux s’intégrer à la vie culturelle des régions Aquitaine et Limousin.
Pour célébrer cet anniversaire symbolique, Nelly veut adresser un amical et sincère signe à tout ceux qui ont été touché par ses toiles. Ceux qui ont déjà franchi le pas et ont acheté l’une d’elles ; ceux qui sans avoir franchi ce pas sont sensibles à la poésie et l‘émotion qui s’en dégagent ; ceux qui la suivent, pas à pas, au fil des expositions simplement pour partager un moment de convivialité. A tous… Nelly est heureuse de souhaiter une bonne et heureuse nouvelle année ! Avec Nelly, septembre vole la vedette à janvier !

 

Un baobab et des tziganes à l'horizon

16 mai 2008

Le mois de mai est entré dans sa dernière ligne droite. Nelly commence à sortir chevalets et toiles à l’ombre des arbres nouvellement feuillus. Bien sur les orages perturbent un peu le début des soirées mais ils donnent de tellement belles lumières que Nelly leur pardonne tout !
Revenons à cette histoire de baobab et de tziganes ! L’association « de la Puce au Baobab » organise un festival « Art Faune Flore » à Eymet et dans les villages des environs. Pour les non-périgourdins, disons que c’est au sud de Bergerac. C’est là que Nelly exposera quatre de ses toiles durant une dizaines de jours. Sylviane Maigret-Mondry qui est à l’origine de cette initiative a décidé de participer à la sensibilisation de chacun aux enjeux de la protection de la nature et de la sauvegarde de la biodiversité en laissant la parole aux artistes ! Les scientifiques ne seront jamais bien loin, mais les ambassadeurs de Dame Nature seront les artistes, du 31 mai au 8 juin. Tous les renseignements se trouvent ICI !
Voilà pour le baobab. Passons aux tziganes ! Lors de son exposition dans les locaux de BLEU PERIGORD en décembre et janvier dernier, Nelly a rencontré les organisateurs du Festival de musique de Jumilhac-le-Grand (Encore en Dordogne… à quelques pas de la Haute-Vienne). Thierry Mercier et toute sa petite équipe ont souhaité que Nelly accompagne le festival en exposant dans une salle du château de Jumilhac-le-Grand. Le thème de l‘édition 2008 étant la musique tzigane, il sera beaucoup question de Roumanie, des Balkans et peut-être de la Moldavie. Nelly jouera le rôle de passerelle, celui qu’elle affectionne. Ses peintures évoquant ses régions d’origine côtoieront celles inspirées par la Dordogne. L’exposition se tiendra tout le mois de juillet, alors que le festival animera la petite ville entre le 12 et 20 juillet. L’idéal… pour vous serait de faire d’une pierre trois coups : Vous laisser émouvoir par les toiles de Nelly, visiter le château de Jumilhac-le-Grand qui mérite toute l’attention des amoureux d’Histoire et d’histoire, et assister à un concert… N’est-ce pas là un programme alléchant ? Si la proposition, honnête, vous tente, n’hésitez pas… ICI !

Des réjouissances qui ne doivent pas vous faire oublier :

GALERIE le 5
5 place du général de Gaulle
Tel : 05 53 90 93 38
du mardi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 10h à 18h.
Le lundi sur rendez-vous.

Nelly joue le 5